Derniers sujets
Les votes de l'InterforumHier à 11:59InvitéÉpreuve 5 – Erika [Shingeki no Kyojin Rebirth/Titan Quest]Mar 16 Juil - 12:30InvitéUne triste ironie [PV Kathleen]Lun 15 Juil - 22:02Raphaëlle DespentesNiveau de langue (PV Raphaëlle Despentes)Lun 15 Juil - 21:41Raphaëlle DespentesUne interview inopinée [PV Tristan]Lun 15 Juil - 21:13Hélène LamaretVoxo Master [EVENT]Lun 15 Juil - 17:22Noctis BarbasUn garage et une Peste (PV Rory Sinclair)Lun 15 Juil - 12:44Rory SinclairAbsences et ralentissements - Misha & Min AhLun 15 Juil - 5:15Misha von LysenDépannage à Seinicile (PV Liam)Sam 13 Juil - 16:47Liam Gwennec
Le Deal du moment : -44%
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, ...
Voir le deal
86.99 €

Kathleen Rothschild
Badges obtenus : badge_14
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 W24i
Messages : 88
Date d'inscription : 02/07/2022

Kathleen Rothschild
Badges obtenus : badge_14
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 W24i
Messages : 88
Date d'inscription : 02/07/2022

Civile
Kathleen Rothschild

Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 Empty Re: Un enterrement pour un divorce [PV Raph]

Mar 2 Avr - 17:52


Un enterrement pour un divorce


Nous ne sommes pas encore au dessert... Je vais déjà essayer de choisir une entrée et un plat ! Eh oui, j'avais envie d'un restaurant Italien. Nous n'avons même pas eu le temps d'en faire un là-bas alors... Je voulais rectifier un peu le tir !

Rectifier le tir ? Si seulement c'était simplement rectifier un tir qu'elle devrait faire. Elle essaye plutôt de rajouter une touche de chantilly et un coup de parfum sur un gros tas de bouse et de mensonges qui datent sûrement de bien avant votre rencontre, est-ce que seulement elle est réellement Procureur ? Après tout, elle a menti sur toute sa vie, alors pourquoi pas sur ça ? Puis si elle, la femme de ta vie, est capable de te mentir de la sorte, qui sait qui est dans le coup. Tes parents ? Est-ce qu'ils savaient et qu'ils ont préféré rien te dire pour ne pas te blesser ? Après tout, ils ont toujours apprécié Raphaëlle alors que toi, c'est tout juste s'ils te supportent donc ça pourrait expliquer beaucoup de choses.

Enfin, elle savait qu'il y avait un problème.. Penser le contraire aurait été stupide après tout, vu ta gueule et tes commentaires clairement pas agréables, il va s'en dire que tu as clairement un souci.. Surtout que depuis l'enterrement, c'est à peine si tu décrochais des mots à ta femme, travaillant pour la voir le moins possible le temps que tu arrives à t'en remettre. C'était ce que tu voulais, jusqu'à tout à l'heure où tu as reçu le fameux rapport du détective, cela a réellement tout redéclencher au point de t'énerver toujours plus. Cela ne va clairement pas te calmer.

D'habitude c'est plutôt rapide pour que tu te calmes, tu passes vite à autre chose, surtout quand on te fait des petits cadeaux. Un bon restaurant, un petit bijou, un beau vêtement, un accessoire, n'importe quoi, puis une bonne soirée à se réconcilier sur l'oreiller et hop, tu passes à autre chose. Mais là, rien n'y fait, rien ne veut passer. Après tout, ce n'est pas juste un petit mensonge, et ce n'est pas comme si elle a simplement rien dit et que tu le découvres que maintenant. Tu lui as déjà posé plusieurs questions sur son passé, sur sa famille, à travers le temps.. elle t'a complètement menti et modifier la vérité.

Tu aurais pu lui pardonner si elle t'avait tout dis dès le début. Après tout, elle n'a pas l'air d'avoir été une criminelle de guerre en fuite.. enfin qui sait, peut-être bien, tu n'as pas encore tout lu et le détective n'a pas forcément fait encore toutes les recherches nécessaires pour tout savoir de sa vie. Tu aurais clairement pu lui pardonner même si elle avait acceptée de tout te dire quand tu as posé la question. Tu t'en fiches de savoir ce qu'elle a pu faire de mal dans son passé ou de quoi elle a honte. Ce qui te fou hors de toi, c'est qu'elle t'a menti alors que vous vous êtes toujours dis de ne rien vous cacher, de vous dire toujours la vérité. C'est ce que tu as toujours fais, même les aspects les plus sombres de ta vie.. alors que elle, c'est tout l'inverse, et c'est ce manque de confiance qui te broie complètement.

Il y a un problème ? Si tu ne voulais pas sortir ce soir, nous aurions pu décaler.

Tu baissas le menu afin de regarder ta femme situé en face de toi. Elle te regardait droit dans les yeux.. C'est toi qui aurait un problème ? NON SANS BLAGUE ! Sur le moment présent, ton plus gros problème, c'est elle et tous ses mensonges. Tu te retenais fortement de tout lui balancer à la gueule.. Littéralement. Si tu avais le dossier sur toi, clairement tu l'aurais juste prit et bam, dans la face. Sauf que tu ne l'as pas pris et puis de toute façon, tu n'as pas besoin de ça. En tout cas, tu te retenais, c'est que avec la colère tu risquais de simplement être violente et gratuitement. Cela ne te gêne pas, clairement, mais ta femme est très intelligente, après tout, elle a réussi à camoufler toute une vie durant des années.. Tu dois faire preuve d'un peu plus de subtilité.. Si tu y arrives.

C'est à toi de me le dire. Ou on peut le demander à.. Hyppolyte ce qu'il en pense ? Il pourra sûrement répondre à toutes les questions !

Bon, la subtilité on y repassera. Tu voulais tenter de te contrôler, mais c'est au-dessus de tes moyens. Tu voulais même attendre d'avancer un peu dans le repas pour avoir des réponses à tes questions, mais le dossier du détective à tout fait accélérer au point où tu ne peux tout simplement pas attendre. Tu veux des réponses tout de suite et maintenant. Même si tu fais en sorte de contrôler encore ta voix pour ne pas trop la hausser, il n'empêche que tu avais du mal. Cela se voyait déjà sur ton visage que tu étais énervée, mais là désormais, ça sentant en plus et doucement, tu faisais partager cette information à tout le monde autour de votre table.

Surtout qu'en fait à ce moment-là, pendant un court silence après ton petit coup de gueule, qu'un serveur venait d'arriver tranquillement en tenant un petit plateau avec un pichet d'eau pur dessus ainsi que quelques amuse-bouche afin de bien débuter le repas. Malheureusement pour lui, tu n'es clairement pas d'humeur et en plus il vient de te couper dans ton élan, il va le sentir passer. Tu baissas les yeux une fraction de secondes pour les remonter en direction de ce serveur en levant la tête.

Oh toi le pingouin tu sais où tu peux te les foutre tes merdes ?! Tu dégages et tu reviens quand on te sonne, capiche ?!

Sur ton dernier mot, tu ressortais même un petit accent italien.. cliché ? Complètement et puis tu t'en fous complètement de mal lui parler. Il n'avait qu'à pas intervenir. Personne ne lui a demander de te déranger alors pourquoi il vient vous importuner de la sorte ? Il n'a qu'à dégager et s'occuper des autres pendant que toi, tu règles tes comptes avec ta précieuse femme. Alors que le serveur fit demi-tour, que tout le monde semblait vous regarder pour comprendre pourquoi tu insultes un pauvre serveur qui n'a sûrement rien demander et qui se trouve être très gentil, tu replaces ton visage pour fixer de nouveau ta femme. De toute façon, maintenant que tu y es, maintenant que tu as commencé, autant terminer directement.

L'Italie te manque ? La fortune de ta famille qui fait les poubelles Italiennes ?! Ton MARI MÊME ! Il bosse peut-être ici même ? C'est lui le patron ici c'est ça ?!

Tu tentais de te contrôler, mais clairement tu avais du mal.. Ayant lâcher le menu, tu avais désormais ton verre en main et tu le serrais de toutes tes forces au point qu'on pouvait voir le verre commencer à se briser sous la pression que tu mettais dessus. Ce n'est qu'une question de secondes avant que celui-ci se brise complètement, du moins si tu ne lâches pas cette pression.. Chose qui risque de ne pas arriver, cela dépendra de la réponse de Raphaëlle.. ou plutôt de Raffaella. Tu es énervée, juste énervée et tu as besoin de réponse, tu as besoin de savoir et surtout te défouler, au diable qu'il y a du monde ou pas, et puis au moins de cette manière, impossible qu'elle t'échappe. S'il y a une chose que tu es sûre, c'est que c'est l'apparence qui compte pour elle, cela l'a toujours été et il semblerait bien plus que tu ne le pensais.


"Parce que la roue tourne" by Alya Kami-Sama



▼ Badges ▼
Raphaëlle Despentes
Badges obtenus : badge_8; Badge_11; badge_12; badge_14; badge_17; badge_18; badge_20; badge_21
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 4neb
Messages : 112
Date d'inscription : 30/06/2022

Raphaëlle Despentes
Badges obtenus : badge_8; Badge_11; badge_12; badge_14; badge_17; badge_18; badge_20; badge_21
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 4neb
Messages : 112
Date d'inscription : 30/06/2022

Civile
Raphaëlle Despentes

Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 Empty Re: Un enterrement pour un divorce [PV Raph]

Sam 27 Avr - 20:32


Un enterrement pour un divorce

Feat Kathleen Rothschild




Raphaëlle soufflait du nez. Que c'était désagréable de sortir avec Kathleen lorsqu'elle était dans cet état là ; sa femme était au courant que Raphaëlle n'allait pas insister pendant longtemps. Elle demandait une fois le pourquoi du comment, si elle n'en disait pas plus; la brune n'insisterait pas. Kathleen baissa son menu pour regarder sa femme et cette dernière se rendit bien compte qu'il y avait un soucis... Qu'est-ce qu'elle avait fait encore ?

- C'est à toi de me le dire. Ou on peut le demander à.. Hyppolyte ce qu'il en pense ? Il pourra sûrement répondre à toutes les questions !

La brune fronçait légèrement les sourcils en se demandant pourquoi Hyppolyte arrivait d'un seul coup dans la conversation... D'ailleurs, est-ce qu'il s'agissait réellement de ce Hyppolyte ? Et puis, comment se faisait-il qu'elle soit au courant pour lui ? Non, il devait y avoir erreur sur la personne. Comment aurait-elle pu être au courant ? Pourtant, au vu de son visage, elle prenait cette histoire très à cœur...

Raphaëlle ne sut pas quoi répondre. Avec sa carte entre ses mains, la brune ne savait pas si elle devait intervenir... se défendre... avouer la vérité... Si sa femme venait de balancer un nom au hasard. Non. C'était bien trop précis pour que ce soit réellement au hasard. Mais pourquoi avait-elle fait des recherches sur elle et sa première vie ? Le serveur s'approchait pour prendre la commande et fut rapidement envoyée su les roses par les douces paroles de Kathleen.

- L'Italie te manque ? La fortune de ta famille qui fait les poubelles Italiennes ?! Ton MARI MÊME ! Il bosse peut-être ici même ? C'est lui le patron ici c'est ça ?!

C'était donc bien cet Hyppolyte. Les têtes s'étaient tournées vers la table et un silence de mort commençait à régner dans la salle... Ce n'était qu'une question de seconde avant que tout le monde ne reparte à sa petite conversation. Raphaëlle essayait de ne pas baisser les yeux et soutint le regard de sa femme ; elles auraient pu avoir avec cette conversation ailleurs que dans un restaurant, entourées d'autant de monde.

- Veux-tu bien baisser d'un ton s'il te plait ! Tout le monde n'est pas obligé d'entendre cette conversation.

Elle lâchait quelques sourires désolés pour les tables d'à côté, espérant qu'ils restent dans leur conversation et qu'aucune oreille n'écoutera la conversation... Même si c'était trop demandé. La brune reposait la carte du menu devant elle et posait ses mains sur ses genoux ; comment aborder cette conversation ? Cela ne servait à rien de nier.

- Comment l'as-tu su ?




⸶ Raphaëlle converse en FireBrick
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 T9d5
▼ Badges ▼
Kathleen Rothschild
Badges obtenus : badge_14
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 W24i
Messages : 88
Date d'inscription : 02/07/2022

Kathleen Rothschild
Badges obtenus : badge_14
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 W24i
Messages : 88
Date d'inscription : 02/07/2022

Civile
Kathleen Rothschild

Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 Empty Re: Un enterrement pour un divorce [PV Raph]

Sam 4 Mai - 17:09


Un enterrement pour un divorce


Toute la salle semblait être intriguée par votre dispute, intriguée par ce que tu gueulais. En même temps, malgré le fait qu'il y avait du bruit autour de vous, c'est de ta provenance que le bruit le plus fort venait. Surtout que quand tu décides de hurler, tu ne fais pas semblant. Puis cela serait mentir de dire que tu t'énerves rarement, en fait tu t'énerves très souvent. Bien sûr, pas au point d'être vulgaire ou bien violente, surtout pas envers une autre personne. C'est juste que là, toute ta vie s'écroule donc tout à toutes les raisons du monde à t'énerver, ta colère est légitime. Elle peut aisément te calmer, en te disant la vérité.. enfin, même pas sûr que cela fonctionne car ça voudra dire qu'elle t'a menti depuis le premier jour où tu l'as rencontré et une chose se brisera en toi complètement.

Tu attendais sa réponse, surtout que tu t'en foutais complètement de tout ce qui se passe autour de toi, autour de vous. Puis bon, cela fera un très bon article pour la presse, mais à vrai dire tu t'en fous complètement, ce n'est pas comme si tes parents n'avaient pas l'habitude des mauvais articles à ton égard ; quelques pots de vins et le problème sera régler pour éviter de ternir la réputation des Rothschild.. de toute façon tu es déjà le petit mouton noir, un peu plus, un peu moins. Tout ce qui t'intéresse, c'est la vérité et réaliser une bonne foi pour toute que toute ta vie n'est que mensonge et que tu aurais dû continuer dans ta dépression, peut-être que là, tu aurais été heureuse.

Ta femme tentait de garder le contact visuel avec toi, elle ne voulait pas céder, sauf que toi non plus tu ne céderas pas et ce n'est pas en te regardant de la sorte que la colère va retomber, même plutôt l'inverse à vrai dire. Tu le sais très bien, elle n'aime pas les scandales publiques de la sorte, plusieurs fois quand cela t'es arrivé ou bien quand cela à eu lieu à une soirée, elle évitait le plus possible la situation. Sauf que là, tu ne te laisseras pas faire, elle ne s'enfuira pas si facilement que ça. Peut-être que tu aurais dû le faire avant de partir ou bien une fois de retour, mais c'est trop pour toi, tu n'as pas pu attendre aussi longtemps.

Veux-tu bien baisser d'un ton s'il te plait ! Tout le monde n'est pas obligé d'entendre cette conversation.

Je baisse d'un ton si j'veux d'abord. Je t'ai posé des questions je crois, réponds.

L'aimabilité n'est clairement pas ton fort en temps normal, mais en étant dans cet état, encore moins. La politesse, la bienséance.. tu connais tout ça, tu l'appliques pour faire plaisir à tes parents en certaines circonstances, tu choisis juste de ne pas les appliquer. Sauf que là, même pas cela t'es venu à l'esprit. Tu aurais pu lui dire s'il-te-plaît, ou bien être cordial dans le ton que tu appliques, mais aucunement. Tu as déjà fais l'effort d'éviter de crier, c'est déjà un bon début, mais il ne faudrait pas qu'elle te prenne pour une conne trop longtemps. Malheureusement entre le détective que tu payes pour trouver les informations et ta femme qui semble te mentir en permanence.. tu as quand même tendance à croire le premier.

Raphaëlle tentait de calmer les jeux avec vos voisins de tables avant de revenir vers toi. Puis même s'ils allaient passer à autre chose, ils allaient quand même garder un œil, ou plutôt une oreille, attentive dans votre direction. En même temps, ils ont une conversation plutôt intéressante à se mettre sous la dent et puis tu parles tellement fort qu'ils ne peuvent pas faire autrement qu'entendre tout ce que tu vas dire. Tu t'en fiches complètement si elle veut garder cela secret. Elle aurait simplement dû te le dire depuis le début, tu t'en fous de tout ça et tu ne l'aurais jamais dis. Ce qui te rend vraiment hors de toi, c'est le fait qu'elle t'a menti tout simplement. Dans la vérité, dans la bonne santé comme dans la mauvaise, malgré nos familles et notre passé.. C'était vos vœux, mais tu vois que tu es la seule à respecter tout ça au final.

Comment l'as-tu su ?

Je t'aurai bien balancer le dossier du détective à la tronche, mais je ne l'ai pas sur moi là, mais c'est pas l'envie qui me manque.

Un petit dossier volant, clairement ça t'aurai fait du bien de lui balancer un truc au visage. Tu pourrais lui balancer les couverts et les assiettes à la tronche, mais chaque chose en son temps. Toutefois, tu gardes quand même cette option dans un coin de ta tête car ça lui fera sûrement les pieds de se prendre un truc dans la gueule, tout comme tu as reçu toute cette vérité dans la tronche. Tu aimerais juste qu'elle soit honnête avec toi, pour la première fois apparemment, histoire de complètement détruire ton cœur. Clairement tu n'es pas des plus romantiques, du moins tu as ta conception du romantisme, mais ça n'empêche que tu l'aimes vraiment, tu l'aimais vraiment pour ce qu'elle était, mais au final ce n'est pas elle que tu aimais, uniquement ce que elle, elle voulait te faire aimer.

Tu broyais limite le couteau que tu avais en main, le pliant sous ta colère et ta force. Le propriétaire de ce restaurant ne va pas apprécier, déjà que tu fais un scandale, il risque de bientôt intervenir pour vous dire de sortir ou au moins de vous calmer. Il n'a qu'à venir, surtout si c'est ce Hyppolyte, il va être très bien reçu à vrai dire. Tu as encore un minimum de respect pour ta femme, cela reste ta femme après tout, par contre l'autre tu ne le connais pas donc si tu dois l'encastrer dans la table, tu le feras avec un grand plaisir. Puis les bougies qui se trouvent sur la table, tu sais déjà où lui foutre s'il essaye de te toucher.

Depuis l'enterrement. Vu que tu voulais rien me dire, j'ai demandé à un spécialiste de fouiller dans ta vie pour en apprendre plus. Alors dis moi tout une bonne fois pour toute, je veux l'entendre de ta bouche directement ! Tu voulais juste profiter d'une cruche pour retrouver une fortune, c'est ça ?! Pour entretenir ton mari avec ses dodoches de merde, c'est ça ?!

Tu sentais un flot de sentiments immenses, colère, tristesse, haine... beaucoup trop de chose pour réellement mettre un mot sur tout ce que tu ressens à l'instant présent. Une akumatisation ? Tu t'en fous, mais clairement mieux valait que ça n'arrive pas sinon Paris va être détruit sous ta fureur.. Tu sentais même les larmes commencer à monter et mouiller tes yeux. Ce n'est pas pour autant que ta colère allait se réduire, bien au contraire même tu dois dire. Tu le sais très bien, à tout moment tu peux éclater, il ne suffit pas de grande chose pour que ça vienne.. tu pleuras plus tard, la cruche doit déjà se briser avant perdre tout son eau.


"Parce que la roue tourne" by Alya Kami-Sama



▼ Badges ▼
Raphaëlle Despentes
Badges obtenus : badge_8; Badge_11; badge_12; badge_14; badge_17; badge_18; badge_20; badge_21
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 4neb
Messages : 112
Date d'inscription : 30/06/2022

Raphaëlle Despentes
Badges obtenus : badge_8; Badge_11; badge_12; badge_14; badge_17; badge_18; badge_20; badge_21
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 4neb
Messages : 112
Date d'inscription : 30/06/2022

Civile
Raphaëlle Despentes

Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 Empty Re: Un enterrement pour un divorce [PV Raph]

Ven 10 Mai - 21:57


Un enterrement pour un divorce

Feat Kathleen Rothschild




- Je baisse d'un ton si j'veux d'abord. Je t'ai posé des questions je crois, réponds.

- Mais tu as quel âge !
Dis-je en levant les yeux au ciel.

Alors oui, Raphaëlle voulait bien lui donner des réponses à ses questions mais il n'était pas question que ça se passe de cette manière... Elles pouvaient avoir une conversation d'adultes et correctes ! Pourquoi fallait-il que sa femme joue les gros bébés ? La brune essayait donc de calmer le jeu et jetait quelques coups d'œil au table d'à côté qui semblaient avoir repris leur repas... Evidemment, leurs oreilles n'allaient pas arrêter d'écouter et Raphaëlle aurait préféré avoir cette conversation à la maison.

- Comment l'as-tu su ?

- Je t'aurai bien balancer le dossier du détective à la tronche, mais je ne l'ai pas sur moi là, mais c'est pas l'envie qui me manque.


Ah. Je vois. Elle avait engagé un détective privé pour te mettre devant le fait accompli ; la brune laissait échapper un soupire en se disant qu'il n'y avait pas d'autres solutions. En vérité, Raphaëlle n'était même pas sûre d'avoir pu lui dire la vérité si Kathleen lui avait simplement demandé... Elle est persuadée qu'elle aurait détournée la conversation. Parce que ça fait trop longtemps qu'elle vivait dans le mensonge et qu'elle espérait seulement que Kathleen ne découvre jamais la vérité.

Raphaëlle ne répondit rien et n'enchérit pas ; en posant les yeux sur sa femme et ce pauvre couteau qu'elle avait dans les mains... et qui allait terminer à la poubelle lorsqu'elle l'aurait lâchée.  Elle avait confiance en sa femme et à son self-control ; elle serait assez chic de ne pas la planter quand même. Par où commencer ? La brune ne savait même pas... Elle ne savait pas si sa femme la croirait. Elle voulait avoir des réponses mais était-elle prête à les entendre ?

- Depuis l'enterrement. Vu que tu voulais rien me dire, j'ai demandé à un spécialiste de fouiller dans ta vie pour en apprendre plus. Alors dis moi tout une bonne fois pour toute, je veux l'entendre de ta bouche directement ! Tu voulais juste profiter d'une cruche pour retrouver une fortune, c'est ça ?! Pour entretenir ton mari avec ses dodoches de merde, c'est ça ?!

- Oh Kathleen...
Dit-elle en tendant la main.

Raphaëlle avait le cœur brisé... Voilà ce qu'elle aurait voulu éviter. A aucun moment, il n'avait été question de la manipuler ou profiter d'elle ; Raphaëlle aimait sa femme très fort et ferait tout pour elle. Certes, elle avait déjà été mariée et avait aimé Hyppolyte mais ce n'était pas pareil aujourd'hui ; après ce qu'elle avait vécu, la brune pensait ne plus pouvoir aimer.

- Non... Non, ce n'est pas ce que tu crois... Je ne t'ai jamais prise pour une cruche et tu sais bien que je ne suis pas avec toi pour ton argent ! Comment peux-tu penser cela de moi ?

Si il y avait bien une chose qui n'intéressait pas Raphaëlle, c'était bien l'argent de Rothschild ! Jamais elle n'avait demandé quoi que ce soit, elle avait accepté de signer tous les contrats, tous les testaments et tous les papiers qu'on lui demandait ; elle avait son propre compte et gagnait seule sa vie. Ô grand jamais elle ne profitait de l'argent de sa femme ! La brune comprenait qu'elle soit blessée mais elle ne pensait pas être accusée de la sorte.

- S'il te plait, allons nous en. Je te raconterai tout à la maison et si tu ne me crois pas, je ferais ma  valise... Mais pas ici, pas devant tout le monde.

Raphaëlle voyait bien les quelques regards en biais en direction de leur table ; le serveur n'osait même pas s'approcher et le barman astiquait ses verres avec l'oreille bien tendue. Elles s'étaient suffisamment donnée en spectacle pour ce soir... Maintenant, cette conversation relevait de l'ordre du privée et la brune n'avait aucune envie de déballer sa misérable vie à tout le monde.




⸶ Raphaëlle converse en FireBrick
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 T9d5
▼ Badges ▼
Kathleen Rothschild
Badges obtenus : badge_14
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 W24i
Messages : 88
Date d'inscription : 02/07/2022

Kathleen Rothschild
Badges obtenus : badge_14
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 W24i
Messages : 88
Date d'inscription : 02/07/2022

Civile
Kathleen Rothschild

Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 Empty Re: Un enterrement pour un divorce [PV Raph]

Mar 14 Mai - 15:21


Un enterrement pour un divorce


Oh Kathleen...

Ta femme décida d'essayer de te stopper dans ta parole, comme si tu faisais fausse route ou bien qu'elle était innocente au final. Elle a de quoi être outré de la situation, en même temps, c'est elle qui l'a chercher. Comme si tu allais te calmer juste parce qu'elle te le demande ou juste parce qu'elle risque d'être gêner par le regard des autres, c'est très mal te connaître. Après tout, c'est tout naturel si on part du principe qu'elle te connait aussi bien que tu la connais au final. Elle aura beau tendre sa main, tu ne vas pas te calmer pour autant, c'est même l'effet inverse qu'il va se passer. Plus elle va vouloir que tu te calmes et éviter de te répondre, plus cela va t'énerver.. Heureusement que tu sais te contrôler et que ce n'est que le mobilier et les ustensiles qui prennent, heureusement pour beaucoup de monde.

Non... Non, ce n'est pas ce que tu crois... Je ne t'ai jamais prise pour une cruche et tu sais bien que je ne suis pas avec toi pour ton argent ! Comment peux-tu penser cela de moi ?

Je ne sais plus quoi penser justement. Toute ta vie n'était que mensonge pour moi, alors pourquoi pas ça après tout. Cela expliquerait également pourquoi mes parents t'aiment bien et pas moi, tu as tout fait pour. Puis qui sait, ils savaient peut-être aussi ton véritable passé et pour ça qu'ils étaient aussi conciliant sur le fait que je t'épouse !

Toujours à vouloir évider la question, de quoi te faire enrager encore plus, toujours plus. Le couvert que tu avais en main se voit plier sous ta force et surtout sous ta colère. Cette argenterie ne va plus valoir grand chose, mais en même temps, sûrement personne n'osera te dire quoique ce soit. Vu l'état flagrant sur ton visage actuellement, mieux vaut ne pas te chercher car un rien ne pourra te faire exploser. Même si tu es une femme capable de te gérer, de te contrôler, il n'empêche que si tout déborde, tout le monde verra en application ton passé de boxeuse. Même si tu dois finir au trou pour agression quelques jours, tu le feras sans hésité et sans aucun regret.

La dispute étant plutôt forte, personne ne savait où se placer, ne sachant pas exactement quoi faire dans une telle situation. Après tout, c'est un restaurant très hypé, où la bienséance est de mise et donc ce genre d'événements arrivent très rarement ; ils ont bien plus l'habitude des mariages que des divorces il faut dire. Sauf que tout le monde vous regardez du coin de l'œil, tendant l'oreille vers vous afin de pouvoir entendre tout ce qui est dit. Cela fera sûrement la une des potins à scandales, ce n'est pas tous les jours aujourd'hui que tu pètes assez un câble pour faire un bon article. L'ancienne prodige de la boxe tape un scandale au milieu d'un restaurant, un divorce va avoir lieu ? Tu t'imagines déjà les gros titres.

S'il te plait, allons nous en. Je te raconterai tout à la maison et si tu ne me crois pas, je ferais ma valise... Mais pas ici, pas devant tout le monde.

Tu peux déjà les commencer. Je ne veux pas dormir et partager ma vie avec une inconnue.

Elle ne te dira absolument rien dans ce lieu, alors si elle veut rentrer récupérer ses affaires, il n'y a aucun problème. Par contre, qu'elle n'espère pas qu'elle pourra se défendre de son comportement, elle n'a aucune excuse après tout. C'est elle qui est fautive, de a à z, ce n'est pas toi. Tu as encore la politesse de lui laisser l'occasion de récupérer des affaires avant de se barrer de chez toi. Tu aurais clairement pu la laisser à la rue et tout lui balancer à la gueule par la fenêtre, mais tu n'es pas aussi mesquine et puis tu l'as aimé.. tu l'aimes sûrement encore.. simplement que tu es trop blessée par tout ce que tu viens d'apprendre sur elle. Tu ne sais même pas si tu as encore envie d'entendre ce qu'elle a à te dire sur ce sujet. Ton cœur est déjà détruit, tu es à fleur de peau.. Tu as juste envie de tout casser et de pleurer, c'est tout ce que tu as envie de faire et surtout ne croiser personne, ne parler à personne. Toute ta vie n'est que mensonge, prêt à tout remettre en question.

Elle ne voulait pas rester et clairement toi non plus. Déjà de base tu n'étais pas d'humeur, mais là encore moins. Tu te relevas de ta chaise dans un boucan pas possible en la faisant reculer. Puis tu pris la direction de la sortie. Néanmoins avant cela tu croisas la route du serveur qui semblait ne pas savoir quoi faire, ni quoi dire en te voyant passer. Voulant sûrement bien faire, il t'adressa la parole pour te souhaiter une bonne soirée, il reste très professionnel et ça même lorsque la terreur que tu lui imposes se lit sur son visage.

Sans même réfléchir, tu le percutas avec une immense force, épaule contre épaule. De ton côté, tu ne titubas absolument pas. Par contre du côté du serveur, lui ce fut une toute autre histoire. Le pauvre serveur recula, pivota, s'écroula même complètement au sol en renversant une table au passage, table vide fort heureusement avec juste les couverts sur la table qui tombèrent tous au sol. Même pas tu détournas le regard, le bruit ne te fit même pas lever un sourcil. Tu quittas tout simplement le restaurant, les larmes aux yeux, tu voulais juste aller dehors et respirer l'air frais en espérant que ça te fasse du bien.

Sur le chemin, tu marchas facilement avec plusieurs mètres sur Raphaëlle, du moins si elle te suivait. À vrai dire, tu ne voulais pas rentrer en voiture avec elle, tu ne voulais même pas prendre un véhicule. Vu ton état, tu risques un accident et un cela t'a suffit, pas deux. Puis si tu restes dans un espace aussi clos qu'une voiture avec Raphaëlle, vous allez simplement vous engueuler et le résultat sera le même. Tu veux juste marcher, respirer, prendre l'air, qu'elle te suive ou non. Même le voiturier était rester derrière, te tendant les clefs, en vain malheureusement car tu l'ignoras complètement. Tu ignores donc si Raphaëlle a prit la voiture ou si elle te suit, puis tu t'en fiches, tu marcheras et c'est tout ce qui compte.

En arrivant chez toi, tu ne t'étais toujours pas calmée, toujours autant énervée. Il était temps pour Raphaëlle de faire sa valise et qu'elle dégage de chez toi. Si elle veut t'expliquer les choses, qu'elle le fasse, mais mieux vaut pour tout le monde qu'elle ne reste pas trop longtemps car tu n'as pas spécialement envie de voir encore son visage à l'heure actuelle. La première chose que tu fis fut d'aller chercher le dossier du détective afin de le balancer à Raphaëlle. Du moins, tu le claquas sur la table avec force histoire que ta femme remarque bien la chose. Voilà le fameux dossier.. Là où la vérité est présente.

Retourne voir ton Hyppolite, va où tu veux, mais loin de moi... Tu m'as fais trop de mal, je ne sais pas si je pourrais te pardonner un jour.. Depuis le début tu me mens, rien n'est vrai...

Même si cela se voyait, se sentait que tu étais énervée, l'air frais t'a fait quand même redescendre un peu et ça se sentait dans ta voix. Elle était beaucoup plus fébrile, à la limite du sanglot. À vrai dire tu te retiens pour ne pas craquer devant elle, rester forte, mais dès qu'elle passera la porte avec ses affaires, tu le sais très bien, tu vas complètement craquer et fondre en larme. Tu risques de fracturer beaucoup de tes affaires, de foutre un bordel monstre également.


"Parce que la roue tourne" by Alya Kami-Sama



▼ Badges ▼
Raphaëlle Despentes
Badges obtenus : badge_8; Badge_11; badge_12; badge_14; badge_17; badge_18; badge_20; badge_21
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 4neb
Messages : 112
Date d'inscription : 30/06/2022

Raphaëlle Despentes
Badges obtenus : badge_8; Badge_11; badge_12; badge_14; badge_17; badge_18; badge_20; badge_21
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 4neb
Messages : 112
Date d'inscription : 30/06/2022

Civile
Raphaëlle Despentes

Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 Empty Re: Un enterrement pour un divorce [PV Raph]

Mer 15 Mai - 15:27


Un enterrement pour un divorce

Feat Kathleen Rothschild




- Je ne sais plus quoi penser justement. Toute ta vie n'était que mensonge pour moi, alors pourquoi pas ça après tout. Cela expliquerait également pourquoi mes parents t'aiment bien et pas moi, tu as tout fait pour. Puis qui sait, ils savaient peut-être aussi ton véritable passé et pour ça qu'ils étaient aussi conciliant sur le fait que je t'épouse !

Raphaëlle pinçait les lèvres face à de telles accusations... Elle n'aimait pas lorsque Kathleen se comporte de cette manière, à accuser le monde entier, comme si tout le monde lui voulait du monde. Sa femme semblait un peu oublier les premiers mois de tension entre Raphaëlle et ses beaux-parents... Ils se montraient, certes, très polis en sa présence mais certains échanges en tête n'avaient pas été faciles au début.

Néanmoins, la brune n'était pas à l'aise de continuer cette conversation ici, dans ce restaurant. A contre cœur, Kathleen semblait accepter de rentrer à la maison... Ne manquant pas de lui dire faire ses valises. Raphaëlle eut le cœur brisé en entendant cette phrase mais elle gardait la tête haute ; et de toute façon, que pouvait-elle dire ? Elle avait caché une partie de sa vie à sa femme... Sa réaction était normale et même prévisible à vrai dire.

Alors, Raphaëlle se levait en essayant de ravale ses larmes. Sa femme se levait, ne manquant pas de signaler à tout le monde ici présent son mécontentement... Elle prit directement la direction de la sortie et bouscula un serveur au passage ; Raphaëlle se dépêchait de l'aider à se relever et présentait ses excuses pour le comportement de Kathleen et lui donnait un billet pour le désagrément. L'argent ne réparait pas tout mais ils perdaient une table ce soir à cause de cette scène de ménage.

Une fois dehors, la brune remarquait que sa femme ne l'avait pas attendu pour prendre le chemin de la maison ; elle accélérait le pas pour la rejoindre mais elles ne discutèrent pas plus... Ce n'est qu'une fois à la maison que Kathleen avait sortie le dossier et l'avait balancé sur la table. Raphaëlle s'approchait pour l'ouvrir et constater qu'aucun détail de sa vie ne manquait ; le nom de ses parents, l'entreprise qu'ils avaient, l'adresse où elle avait passé son enfance, son premier mari. Et même les papiers du divorce.

- Retourne voir ton Hyppolite, va où tu veux, mais loin de moi... Tu m'as fais trop de mal, je ne sais pas si je pourrais te pardonner un jour.. Depuis le début tu me mens, rien n'est vrai...

Raphaëlle pinçait les lèvres et retint les larmes qui lui montaient... Oui, elle avait fait du mal à la personne qu'elle aimait le plus au monde. Ce qu'elle redoutait était en train de se passer. Sa vie volait en éclat. Elle aurait dû lui dire mais est-ce que cela aurait changé quelque chose ? Est-ce que Kathleen aurait mieux réagit ? Ce n'était pas sûr. Raphaëlle aurait dû être franche dès le début... Mais elle avait si honte de cette vie qui était consignée dans son dossier.

Elle alla directement dans la chambre pour préparer ses valises et prit l'essentiel de ses affaires ; du moins, celles auxquelles elle tenait... Son petit doigt lui disait que sa femme ne manquerait pas de venger sur les hauts. Raphaëlle prit également son ordinateur dans lequel se trouvait tous les dossiers de ses affaires en cours et passées avant de revenir dans le salon où se trouvait toujours Kathleen.

- Je m'appelle Raffaella Di Santi et mon père possède une entreprise automobile qui me revenait de droit. J'ai été mécanicienne puis pilote pour l'écurie de mon père ; ensuite j'ai fait mes études de droit, je me suis mariée et j'ai été envoyée quelques mois en Australie pour l'implantation de l'entreprise... Quand je suis revenue, mon père a cru bon de léguer son entreprise à mon mari, le fameux Hyppolite... D'après lui, une femme ne pourrait jamais bien la diriger.

Tu lâchais un soupire bruyant... Cela te faisait mal de lui raconter cette partie de sa vie.

- J'ai demandé le divorce, j'ai coupé les ponts avec ma famille et je suis remontée sur Paris pour commencer une nouvelle vie.

Une vie qu'elle adorait... Jusqu'à ce soir.

- Je t'ai menti sur mon passé car j'avais honte... Honte que mon propre père m'ait roulée dans la farine. Néanmoins, je ne t'ai jamais menti sur mes sentiments et je ne t'ai jamais manipulée... Ce que je ressens pour toi est réel et c'est avec toi que j'ai voulu construire ma nouvelle vie.

Raphaëlle baissait la tête... Mais elle ne pouvait pas la forcer à rester ensemble. Kathleen se sentait trahie et elle aurait sûrement besoin de temps pour digérer tout ce qu'il s'était passé et tout ce qu'elle avait découvert.

- Je regrette de te l'avoir cachée... Je ne voulais pas te blesser. Mais je comprends que tu ais besoin de temps... J'irais au Grand Paris... Si tu veux qu'on en discute.

La jeune femme n'attendit pas spécialement de réponse, elle n'était pas certaine que Kathleen ait envie de rebondir sur ce qu'elle venait de dire... Elle avait eu sa vérité mais ne savait pas si c'était ce qu'elle voulait entendre. Après quelques secondes, Raphaëlle tournait les talons et se diriger vers la porte de sortie de son appartement.




⸶ Raphaëlle converse en FireBrick
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 T9d5
▼ Badges ▼
Kathleen Rothschild
Badges obtenus : badge_14
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 W24i
Messages : 88
Date d'inscription : 02/07/2022

Kathleen Rothschild
Badges obtenus : badge_14
Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 W24i
Messages : 88
Date d'inscription : 02/07/2022

Civile
Kathleen Rothschild

Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 Empty Re: Un enterrement pour un divorce [PV Raph]

Jeu 16 Mai - 19:04


Un enterrement pour un divorce


Clairement, tu avais mal, mais tu ne savais clairement pas ce qui te faisais le plus mal. Est-ce que c'est le fait de savoir que ta vie n'est qu'une succession d'erreur et de mensonge ? Le fait d'apprendre la vérité de la bouche d'une autre personne que de la personne avec qui tu partages ta vie depuis tant d'années ? Le fait qu'elle t'a simplement menti ? Dans tous les cas, ça te fait réellement de la peine car tu l'as aimé plus que tout, tu l'aimes encore plus que tout, mais la souffrance qui écrase ton cœur actuellement surpasse absolument tout, même la colère qui est présente.

Tu es énervée, c'est toujours comme ça que tu as exprimé ta tristesse... la preuve que tu l'aimes réellement et que tu l'aimes encore, c'est que tu ne la touche pas. Elle a beau exercée dans le droit, ce n'est pas pour autant que tu ne porteras pas la main sur elle. Qu'importe la personne, lorsqu'on t'énerve, lorsqu'on te met à mal, tu réagis instinctivement en te montrant violente. Le fait que tu te retiens montre bien toute l'attache que tu as pour elle et malgré la situation, cela reste une preuve de tout ton amour pour Raphaëlle.. ou qu'importe son nom.

En tout cas, tu avais quelques instants en plus pour respirer car Raphaëlle parti immédiatement dans votre chambre afin de faire sa valise. Tu ignores combien de temps cela va lui prendre, et à vrai dire tu t'en fiches. Bien sûr, tu espérais que ça aille vite car tu en peux plus, tu aimerais passer vite à autre chose et rester seule pour déprimer et réfléchir.. sûrement boire aussi d'ailleurs. Tu verras bien ce que tu feras, mais tu aimerais le faire très vite et surtout seule, sans personne pour te juger ou te mentir.

Raphaëlle finit enfin par revenir avec sa valise, avec ses affaires, là où tu lui balançais tout du coup. Elle a quand même le droit de savoir tout ce que tu sais sur elle car mine de rien, tu ne lui as donné que des brides jusqu'à présent. En même temps, tu n'avais pas réellement eu le temps de tout lire à l'intérieur du dossier, il y a sûrement des informations que tu vas apprendre en lisant un peu plus en détail ce dossier. Ta femme prit le temps de le regarder, lire tout ce que tu venais de découvrir sur elle.

Elle finit enfin par te dire une grosse partie de la vérité, du moins tu l'espères quand même que c'est la vérité désormais. En tout cas, cela concorde avec ce qui se trouve dans le dossier. Le nom, la vie de famille, sa fortune, son mariage, son mari, son divorce.. Voilà enfin la vérité, mais est-ce que ce n'est pas trop tard désormais ? Elle aurait dû tout te dire, tout depuis le début. Certes elle a sûrement plus souffert que toi, c'est sûrement vrai, mais cela ne t'importe peu là. De ton côté, même si tu es née avec une cuillère en or dans le cul, tu le sais très bien, tu en as profité plus d'une fois aussi, mais tu ne correspond clairement pas à la mentalité de ta famille et cela a très souvent pété entre vous et cela continue encore à vrai dire ; ceci te peine encore énormément, mais ta famille est toujours là pour toi.

Si Raphaëlle voulait passer à autre chose, trouver une nouvelle famille, elle n'avait qu'à tout dire. Tu l'aurais accepté comme elle était car si tu es tombée amoureuse d'elle, c'est pour son caractère, pour sa force, pas pour sa famille ou son passé. Et tu espérais également qu'elle soit comme toi. Ton père t'avait bien mit en garde sur le fait qu'elle risquait de vouloir entrer dans la famille Rothschild pour l'argent, qu'elle ne t'aimait pas réellement et tu l'as défendu bec et ongle, à la limite d'en arriver au main avec ton propre père. Même s'il avait tord vu qu'elle semblait riche, quelque part il avait peut-être raison car elle voulait juste ne pas descendre dans l'ordre social.. Tu ne l'avoueras sûrement jamais à ton père, mais c'est comme ça.

Cela semblait être dur pour elle de te dire tout ça, c'est tout autant dur pour toi d'entendre tout ça. Non pas que cela t'affecte, que cela te rend triste car rien n'excuse ce qu'elle a fait. Ce qui te fait mal, c'est de voir que toute la vie qu'elle t'a raconter jusqu'à aujourd'hui n'était qu'un mensonge, tout ton monde s'effondre petit à petit. Certes désormais tu as la vérité, mais ce n'est pas pour autant que ça peut te faire plaisir. Même si elle a souffert, tu n'as pas de peine pour elle, alors que tu en aurais eu dans d'autres circonstances car même si tu n'es pas des plus romantiques, tu possèdes un cœur.. du moins tu en possédais un..

Je t'ai menti sur mon passé car j'avais honte... Honte que mon propre père m'ait roulée dans la farine. Néanmoins, je ne t'ai jamais menti sur mes sentiments et je ne t'ai jamais manipulée... Ce que je ressens pour toi est réel et c'est avec toi que j'ai voulu construire ma nouvelle vie.

"Qu'importe la famille, qu'importe le passé, qu'importe les difficultés à venir, on est ensemble, toutes les deux contre le monde entier. Ensemble, on ne forme qu'un"..

Tu aurais pu continuer longtemps, tu aurais pu citer l'intégralité de tes vœux, de vos vœux de mariage. Sauf que c'était beaucoup trop dur pour toi de tout citer, c'est uniquement ce passage que tu réussis à ressortir sans fondre complètement. Elle a beau dire qu'elle ne ment pas sur ses sentiments pour toi, sauf que là, tu doutes de tout, absolument tout. Dire qu'en plus, tu avais fais ce genre de vœux juste pour faire un doigt d'honneur à ta famille qui ne croyait aucunement à ton mariage, à toute ta vie même. Ils doutaient de ta femme alors que toi tu n'avais aucun doute. Tu étais sincère dans ce que tu lui avais dis et dans ce que tu lui disais tous les jours.

Grâce à elle, tu as réussi à remonter la pente car tu savais qu'elle était tout pour toi et que tu étais tout pour elle. Sauf que tu n'étais pas ce qui lui fallait pour ne plus avoir honte de son passé et de sa famille en te disant tout. Toi aussi tu as honte de ta famille, honte de certains choix dans ta vie, pourtant, tu lui as toujours tout dit. Elle était ta béquille quand tu n'allais pas bien, apparemment ce n'était pas réciproque, peut-être même qu'un pansement pour oublier une véritable histoire du passé qui l'a fait souffrir et pour essayer de passer à autre chose, mais désireuse de garder la cicatrice du passé pour ne rien oublier.

Je pensais que nos vœux étaient clair, mais il semblerait que j'étais la seule à penser tout ça au final. La seule à réellement rien caché, même le plus dur et le plus traumatisant. Je te faisais confiance pour tout te partager, mais il semblerait que j'étais la seule dans ce cas à prendre nos vœux au sérieux..

Tu enchainas très rapidement après ta citation, juste le temps de te racler la gorge, de reprendre le contrôle de ta voix. C'est très dur pour toi d'aligner une phrase complète en essayant de rester le plus forte possible. Tu restes très fière, tu ne veux pas montrer qu'on t'a fait mal, qu'on te rend triste, surtout à la personne qui est responsable de ton malheur. Tu fais de ton mieux pour rester fière et forte, mettant toute ton énergie dedans afin de contrôler tes larmes, de contrôler ta voix, mais ça se sent et ça se voit que tu n'y arrives qu'à moitié.

Tu ne sais pas ce que tu veux faire, ce que tu vas faire.. tu as besoin de temps, tu as besoin de réfléchir, tu as besoin de te défouler. Tu as surtout besoin d'être seule et de souffler complètement. Tu ne veux pas parler, du moins tu ne veux pas parler de manière conventionnelle. Tu n'es pas une boxeuse pour rien, tu laisses parler tes poings tout simplement. Tu y arriveras. Ta femme baissa la tête, une bonne chose, comme ça elle a moins de chance de voir ce que tu exprimes.. Sauf qu'elle reprit très rapidement derrière.

Je regrette de te l'avoir cachée... Je ne voulais pas te blesser. Mais je comprends que tu ais besoin de temps... J'irais au Grand Paris... Si tu veux qu'on en discute.

Je t'en pris... Sors maintenant... N'insiste pas..

Tu ne veux pas parler. Elle a beau regrettée, elle l'a fait. Elle ne voulait pas te blesser, elle l'a fait. Tout ce qu'elle semble ne pas vouloir faire, elle a réussi à le faire. Certes elle t'a rendu heureuse, sûrement plus que personne, mais c'est également la personne qui t'a fait le plus souffrir à l'heure actuelle. Tu arrivais à peine à sortir les trois petites phrases, prenant une longue pause entre chacune d'entres elles. Surtout tu lui indiquais machinalement la porte alors que les larmes commencèrent bien à couler. Tu ne contrôlais plus réellement. Elle savait parfaitement où se trouve la sortie, mais tu te sentais obliger de lui indiquer la direction.

Est-ce que tu essayeras de la contacter ? Est-ce que tu lui répondras si jamais elle tente ? Tu ignores absolument tout. Tu ne sais absolument pas ce que tu vas faire pour la suite. La seule chose que tu es sûre, c'est que là c'est beaucoup trop pour toi, elle doit partir. C'est à elle de partir, ce n'est pas à toi. C'est elle qui est en tord, elle assume ses choix et ses erreurs. Même si tu ne sais même pas si tu vas être capable de rester ici.. beaucoup trop de souvenirs sont attachés à vous deux en ce lieu.. peut-être que tu iras chez tes parents.. ou bien dans ton ancien gymnase.. tu ignores tout ce que tu vas faire, mais la première chose, Raphaëlle.. Raffaella doit partir.. Cette femme que tu croyais connaître, mais qui est devenue une inconnue pour toi ce soir.


"Parce que la roue tourne" by Alya Kami-Sama



▼ Badges ▼
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Un enterrement pour un divorce [PV Raph] - Page 2 Empty Re: Un enterrement pour un divorce [PV Raph]

▼ Badges ▼

Réponse rapide