Derniers sujets
Les votes de l'InterforumHier à 11:59InvitéÉpreuve 5 – Erika [Shingeki no Kyojin Rebirth/Titan Quest]Mar 16 Juil - 12:30InvitéUne triste ironie [PV Kathleen]Lun 15 Juil - 22:02Raphaëlle DespentesNiveau de langue (PV Raphaëlle Despentes)Lun 15 Juil - 21:41Raphaëlle DespentesUne interview inopinée [PV Tristan]Lun 15 Juil - 21:13Hélène LamaretVoxo Master [EVENT]Lun 15 Juil - 17:22Noctis BarbasUn garage et une Peste (PV Rory Sinclair)Lun 15 Juil - 12:44Rory SinclairAbsences et ralentissements - Misha & Min AhLun 15 Juil - 5:15Misha von LysenDépannage à Seinicile (PV Liam)Sam 13 Juil - 16:47Liam Gwennec
-44%
Le deal à ne pas rater :
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, PC)
86.99 € 155.01 €
Voir le deal

Thorn Solberg
Badges obtenus : badge_14; badge_8; badge_10; badge_15; badge_16; badge_17; badge_18;
Héros déchu
Messages : 162
Date d'inscription : 07/09/2021

Thorn Solberg
Badges obtenus : badge_14; badge_8; badge_10; badge_15; badge_16; badge_17; badge_18;
Héros déchu
Messages : 162
Date d'inscription : 07/09/2021

Héros
Thorn Solberg

Une conversation ressourcante Empty Une conversation ressourcante

Dim 23 Juil - 18:04
20Une conversation ressourçant
Le parc Communale, un grand parc proche de la Seine. L'endroit est plein de vie, d'arbres, de fontaines, d'airs de jeux et de petits animaux. C’est le cadre idéal pour s'allonger dans l'herbe et écouter les chants de la nature. Un cadre idéal pour reprendre des nouvelles de connaissances plus anciennes. Une rencontre qui avait motivé Thorn à se lever plus tôt pour se préparer et se retrouver sur le lieu de rendez-vous. Quant-est-ce qu’il n’avait pas vu la jeune femme ? Beaucoup trop et pourtant, ces conversations lui manquaient. Il espérait qu’elle aille mieux depuis la dernière fois et se demandait comment avait-elle grandit.

Il marchait donc dans le parc, il y avait du monde, des familles, des enfants, des étudiants. Certains lisaient, d’autres jouaient ou se prélassaient dans l’herbe verte. Le temps était agréable, il faisait beau tel un mois de juin. Il avait mis une chemise blanche, classique et un short pour ne pas subir cette chaleur estivale. Il avait bien évidemment pris soin de garder son gousset, qu’il regarda. En avance de 15min. décidément, Thorn n’avait pas changé certaines habitudes…

Il s’assit sur un banc et se mit à regarder les passant, peut-être croisera-t-il le regarde de Maeline ? Le temps à regarder les passants le fit relâcher ‘esprit. Il pensa à l’attaque de papillon, sa nouvelle famille dont il était éperdument amoureux de sa femme, Hélène. Il en avait des choses à dire mais il ne voulait pas non plus s’apitoyer sur son sort. Est-ce que Maeline était au courant de tout ça ? Ce n’est pas comme s’il était passé à la télévision… Il soupira, jusqu’à ce qu’il fît une jeune femme à la chevelure dorée, dont le doux visage lui était familier.

« Maeline, je suis ravi de te voir. Comme tu as grandi ! Viens, assied toi un instant, nous pourrons toujours nous déplacer après si tu le souhaite. »

Thorn était comme un mentor à ses yeux et Maeline sa petite protégée dont il suivait avec attention. Malheureusement, les évènements ne lui à pas permis de se reposer avec elle ne serait-ce un instant. Il aimerait bien la présenter à Manon et à Hélène. Elles pourraient bien s’entendre ?



Dernière édition par Thorn Solberg le Ven 25 Aoû - 22:55, édité 1 fois


#8282ff  —  #dd5269
NC
▼ Badges ▼
Maeline Dave
Badges obtenus : badge_14; badge_36
Une conversation ressourcante Sz1g
Messages : 199
Date d'inscription : 30/05/2021

Maeline Dave
Badges obtenus : badge_14; badge_36
Une conversation ressourcante Sz1g
Messages : 199
Date d'inscription : 30/05/2021

Vilaine
Maeline Dave

Une conversation ressourcante Empty Re: Une conversation ressourcante

Mer 16 Aoû - 11:50


Une conversation ressurcante



Après avoir reçu un mail me concernant, j’ai constaté qu’il venait de quelqu’un qui a toujours été cher à mes yeux. Nous nous sommes donnés rendez-vous aujourd’hui, près du 4ème arrondissement. J’ai toujours aimé les parcs communaux, car on pouvait toujours se ressourcer et y passer des heures. Au centre de la place se trouve un jardin paysager, où des pelouses soigneusement entretenues, des parterres de fleurs et des allées pavées offrent un espace de détente au cœur de la ville. Des arbres majestueux, tels que des tilleuls et des platanes, ombragent le jardin et ajoutent une touche de fraîcheur. C’est un lieu prisé pour les promenades, la détente, la contemplation de l'architecture et la socialisation. Les visiteurs et les habitants locaux peuvent profiter de l'ambiance pittoresque tout en se relaxant sur les bancs du jardin ou en appréciant un repas en plein air dans l'un des cafés.
L'ensemble de ce parc dégage une atmosphère intemporelle, capturant l'élégance et le charme du Paris historique. C'est un lieu où l'histoire, l'art et l'architecture se mêlent pour offrir une expérience unique et inoubliable.

Alors que je me prépare à retrouver cette vieille connaissance, je ressens un mélange complexe d'émotions. L'excitation est palpable, comme une bouffée d'air frais, l'idée de revoir cette personne après tant de temps éveille un sentiment agréable d'anticipation. Cependant, des papillons dans le ventre me rappellent aussi une certaine nervosité. Les souvenirs du passé et les moments partagés ensemble remontent à la surface, créant une légère anxiété quant à la façon dont les choses vont se dérouler. Je me sens curieuse de découvrir à quoi il ressemble maintenant. Vais-je reconnaître son sourire, sa voix, sa façon de parler ? L'incertitude ajoute une note de nostalgie à cet événement à venir. – Les souvenirs des moments passés ensemble, les rires partagés et les discussions profondes me ramènent à une époque révolue. Cette vague est à la fois réconfortante et un peu mélancolique, car elle rappelle que le temps a passé et que les choses ont changé.

Cependant, et en cette même période, c’était aussi cette année que tout avait basculé. Mes souvenirs d'enfance sont comme des morceaux d'un puzzle éparpillés dans ma mémoire. J'ai été ballotté d'orphelinat en orphelinat, de foyer en foyer, comme une plume portée par le vent. Les visages des personnes qui ont croisé ma route apparaissent et disparaissent dans mon esprit, créant un kaléidoscope de rencontres éphémères. Il y avait des jours où je rêvais d'une famille à moi, des parents qui me chériraient et m'accompagneraient dans la vie. Mes jouets tenaient compagnie dans les moments solitaires, et je m'accrochais aux rares souvenirs de chaleur humaine comme à des trésors précieux.

Me rendant compte de mon retard, je commence à accélérer la cadence pour arriver sur les lieux. Essoufflée, je tourne ma tête à droite puis à gauche, le cherchant désespérément. Il y a beaucoup de monde aujourd’hui… Je commence alors à marcher au pas. Il est très difficile de le reconnaitre parmi toutes ces têtes. Mhh, je pense l’apercevoir mais je ne suis pas sûre… Oh ! Bon sang c’est lui sur le banc ! Je me cache donc derrière un arbre, l’air bête. Celui-ci n’a pas trop changé si ce n’est que quelques rides. Mais moi, si… Je ne veux pas qu’il soit déçu par la femme que je suis devenue.

- Maeline, je suis ravi de te voir. Comme tu as grandi ! Viens, assied toi un instant, nous pourrons toujours nous déplacer après si tu le souhaite.

Ah bon sang, il m’a reconnu… L’air timide, je ravale ma salive un peu inquiète et s’avance doucement vers lui avant de m’assoir à ses côtés. En posant mon sac, je le salue à mon tour.

- Bonjour Thorn, ça fait longtemps ! Je suis désolée d’avoir disparu de la circulation comme ça.

Je lui souris. Ça fait des années que nous nous sommes quittés et pourtant, on se retrouve comme si on ne l’avait jamais été, je dois dire que ça fait du bien au cœur de le retrouver. Thorn est comme un père spirituel pour moi, et il m’a toujours protégé alors que je ne le méritais pas.

- Alors ? Que devient notre grand horloger ? lui dis-je en le taquinant.
.





▼ Badges ▼
Thorn Solberg
Badges obtenus : badge_14; badge_8; badge_10; badge_15; badge_16; badge_17; badge_18;
Héros déchu
Messages : 162
Date d'inscription : 07/09/2021

Thorn Solberg
Badges obtenus : badge_14; badge_8; badge_10; badge_15; badge_16; badge_17; badge_18;
Héros déchu
Messages : 162
Date d'inscription : 07/09/2021

Héros
Thorn Solberg

Une conversation ressourcante Empty Re: Une conversation ressourcante

Ven 25 Aoû - 17:08
20Une conversation ressourçant
Maeline se trouvait devant lui, quelque peu gênée mais répondit en lui esquissant un sourire :

« Bonjour Thorn, ça fait longtemps ! Je suis désolée d’avoir disparu de la circulation comme ça. »

Cela faisait longtemps que les deux ne s’étaient pas revus, et bien que la jeune femme s’excuse Thorn aussi ne lui avait pas donné de ses nouvelles et était tout à fait condamnable. Cela faisait sept ans.

Il y a sept ans, Thorn avait rencontré Maeline et jamais il ne s’était imaginé que cette histoire allait prendre cette tournure. Thorn était bien plus jeune et plus glacial qu’aujourd’hui et pourtant, il avait pris le choix ce jour là de prendre la défense de Maeline.

« Oh tu sais, moi aussi je n’ai pas donné de mes nouvelles. » répondit-il avec un sourire, bien plus naturel qu’il y a sept ans.

Son visage était radieux, comme apaisé de se retrouver avec elle. Thorn ne le savait pas qu’un lien fort s’était crée entre eux, lui qui était très maladroit avec les relations sociales. Il ne mettait pas les mots derrière ce lien incassable mais Maeline était comme une fille pour lui, un noyau si précieux que l’on veut protéger à tout prix. Thorn s’inquiétait beaucoup pour elle et la voir resplendissante aujourd’hui lui faisait un bien fou. Mais tout ceci, Thorn n’y mettait aucun mot. Il avait encore beaucoup de chose à apprendre…

Assise à côté de lui, Thorn s’était retourné pour se mettre un peu plus face à elle. Il faut dire que le grand gaillard prenait un peu de place sur banc parisien.

« Alors ? Que devient notre grand horloger ? »

Thorn allait répondre lorsqu’il s’arrêta et se mit à rougir. Il réalisa que finalement, il n’avait jamais parlé de sa relation amoureuse avec Hélène mise à part Mme De Cuisance (bien qu’elle ne lui eût pas laissé le choix). Il n’était pas le genre d’homme à se confesser ou parler d’amour à quelqu’un. Et l’idée de révéler sur ce qu’il avait sur le cœur à Maeline le fit rougir et perdre quelque peu ses moyens.

«  E-eh bien… Je suis toujours à ma boutique et… »

L’horloger resta silencieux, hésitant il inspira un grand coup avant de reprendre en regardant les yeux de Maeline avec ardeur et conviction :

« J’ai rencontré une médecin légiste, de temps en temps professeur à la fac et… »

Thorn libéra les chaines qui retenaient ses sentiments.

« Je ne pensais vraiment pas capable qu’un jour, une femme puisse s’intéresser à moi. Tu me connais, je ne suis pas des plus attrayant, ma carrure peut effrayer et je ne suis pas comme la plupart des gens à parler de tout. Je sais que je suis quelqu’un de froid, un peu austère et que mes habitudes et mes manières sont très anciennes mais… Cette femme… Je ne pensais vraiment pas, non, vraiment pas… » s'exprimait-il avec ardeur, utilisant la ses mains pour s'exprimer.

Il était difficile à présent d’arrêter M. Solberg dans sa lancé. Quand il se confessait, il passait de rien au tout !

« Elle m’a poussé à faire des choses que je n’aurai jamais fait. J’ai dû mettre ma tête dans le rond d’une affiche pour prendre une photo… C’est pourtant inutile et les proportions ne correspondent pas du tout mais… je l’ai fait, tu te rends compte ?! Comme par magie, comme un sortilège je ne pouvais résister... C’est comme si elle possédait des flammes capables de faire fondre ma carapace, je ne comprends toujours pas comment cela a-t-il pu être possible… »

Thorn avait toujours son côté programmatique du grand scientifique qu’il était.

« Nous avons dansé… Regardé les étoiles et euh… »

Un silence gênant s’était subitement installé, ses joues s’empourprèrent et il tenta de changer de sujet.

« Elle s’appelle Hélène et elle a une enfant qui s’appelle Manon, il y a eu des complications ces derniers temps mais je pense que cela s’arrange… »


Thorn n’avait pas encore parlé de l’attaque de Papillon ni de ses moments où il avait sauvé Hélène de son ex, en étant Anomura. Peut-être était-elle déjà au courant...

« J’ai encore pleins de choses à dire mais toi ? Que deviens-tu maintenant ? Tout va bien depuis ? Rappel moi… Quel âge as-tu maintenant ? »

Thorn assis à la droite de Maeline, avait posé son bras sur le dos du banc pour prendre appui son menton et attendit la réponse de la jeune femme d’un regard remplit de nostalgie… Ses cheveux sous le soleil d’été avaient des reflets dorés elle devint déesse, avec ses bras nus qui avaient des poses chastes, son corps trouvaient des lignes nobles, d'une grâce antique. Maeline avait bien changée et semblait être devenue une femme indépendante des regards que pouvaient leurs porter autrui.



#8282ff  —  #dd5269
NC
▼ Badges ▼
Maeline Dave
Badges obtenus : badge_14; badge_36
Une conversation ressourcante Sz1g
Messages : 199
Date d'inscription : 30/05/2021

Maeline Dave
Badges obtenus : badge_14; badge_36
Une conversation ressourcante Sz1g
Messages : 199
Date d'inscription : 30/05/2021

Vilaine
Maeline Dave

Une conversation ressourcante Empty Re: Une conversation ressourcante

Jeu 14 Sep - 8:57


Une conversation ressurcante



Je suis si heureuse que cet homme ait réussi dans la vie. Son succès est une source d'inspiration pour moi et cela me remplit de joie de le voir accomplir ses objectifs avec tant de détermination et d'efforts. En le revoyant après une si longue période, je suis tellement comblée de voir à quel point il a réussi dans la vie. Son succès est une preuve tangible de son travail acharné et de sa persévérance. Son sourire rayonnant en parlant de ses réalisations montre à quel point il est fier de son parcours. Chacune de ses réussites semble refléter la personne exceptionnelle qu'il était déjà à l'époque où nous nous sommes perdus de vue. C'est une expérience vraiment gratifiante de constater à quel point il a évolué et prospéré, et cela me remplit de joie de savoir qu'il a atteint des sommets aussi impressionnants. Il me fait une soudaine déclaration concernant quelqu’un. Je le tapote sur l’épaule avec la mienne comme pour l’enquiquiner avant d’afficher un très large sourire, très enthousiasmée par la nouvelle.

- Oh ! Félicitations ! Je savais que tu pouvais le faire, champion ! Raconte-moi tout.

En le revoyant après tant d'années, je suis sincèrement ravie de voir qu'il a réussi à trouver l'amour. Une médecin légiste parait-il. On peut tout à fait dire qu’elle ait réussi à toucher son cœur. Et pour être honnête, ce ne fut pas du luxe déjà à l’époque car je le trouvais déjà très renfermé sur lui-même. Le sujet était plus ou moins tabou lui aussi. Je constate alors que son visage rayonne d'une lueur nouvelle, empreinte de bonheur et de contentement. Il me parle de cette femme comme si cette dernière était un trésor. C’est si beau d’être considérée comme telle. Elle en a drôlement de la chance. Des hommes comme Thorn n’existent plus aujourd’hui. Il a l’air si sensible quand il me l’évoque, ça fait drôlement bizarre. On remarque à quel point il tient à elle, c’est si touchant…

- J’espère seulement que cette Hélène ne te brisera jamais le cœur car sinon, elle aura affaire à moi. D’ailleurs, je veux la voir très vite.

Bon, j’y suis allée un peu fort mais je suis sérieuse. On ne me l’a fait pas. Je ne veux pas le voir malheureux, c’est tout, et le ramasser à la petite cuillère. À travers nos conversations, il transmet une confiance et une sérénité que je n'avais jamais observées auparavant. Chaque anecdote partagée reflète la profondeur de sa connexion avec cette personne spéciale qui partage désormais sa vie. C'est merveilleux de constater que le temps a pu guider son cœur vers une relation si épanouissante, et cela me remplit d'une joie sincère de le voir s'épanouir.

- J’ai 23 ans. Lui dit-elle. Déjà… 23 ans…

Alors que je replonge dans mon passé, je me souviens de cette époque où j'étais profondément amoureuse. Les souvenirs de cette période évoquent un tourbillon d'émotions intenses et de moments partagés. Mon cœur battait plus fort à chaque pensée de lui, et chaque instant passé ensemble semblait être empreint de magie. Les sourires échangés, les mains tenues, les discussions nocturnes interminables – tout cela fait ressurgir un mélange de nostalgie et de tendresse. Mais je n’oublie pas aussi l’instant ou ma propre vie a basculé… Tout est devenu noir d’un coup, et je ne peux m’empêcher d’être angoissée à chaque fois que j’y repense. C’est comme un cauchemar qui revient à chaque fois que l’on ferme les yeux, mais celui-ci a totalement bouleversé mon existence. J’en tremble presque.

- Et bien, j’ai fait comme tu m’as dit, j’ai cherché du travail…

Je serre un petit bout de ma veste avant de détourner mon regard.

- …Mais, j’ai rencontré un garçon…

Mon cœur se serre un peu plus à l’intérieur de ma poitrine. Je baisse la tête et continue.

- Je savais au plus profond de moi-même qu’il était mauvais, mais tu sais, je l’aimais très fort. A ses côtés, je pouvais me sentir libre et avait l’impression que le monde nous appartenait, à lui comme à moi. J’étais heureuse. Je pouvais faire n’importe quoi pour lui, et c’est ce que j’ai fait, hélas.

Je sais maintenant qu’il va être déçu…







▼ Badges ▼
Thorn Solberg
Badges obtenus : badge_14; badge_8; badge_10; badge_15; badge_16; badge_17; badge_18;
Héros déchu
Messages : 162
Date d'inscription : 07/09/2021

Thorn Solberg
Badges obtenus : badge_14; badge_8; badge_10; badge_15; badge_16; badge_17; badge_18;
Héros déchu
Messages : 162
Date d'inscription : 07/09/2021

Héros
Thorn Solberg

Une conversation ressourcante Empty Re: Une conversation ressourcante

Sam 30 Sep - 17:28
14Une conversation ressourçant
Thorn était heureux tout au fond de lui de revoir Maeline. Discuter avec elle avait quelque chose de ressourçant et il fut d’autant plus touché lorsqu’elle répondit qu’elle était ravie de pouvoir la rencontrer un jour. Thorn avait parlé pas mal de lui et de sa nouvelle relation et désormais, il souhaitait en savoir un peu plus sur la situation de la jeune fille.

« J’ai 23 ans. Lui dit-elle. "Déjà… 23 ans… »

Thorn ne put s’empêcher d’écarquiller les yeux et arquer ses sourcils. Déjà 23 ans… L’horloger n’avait pas vu le temps passer et il était difficile pour lui de l’admettre que la jeune femme avait grandi, il la voyait encore tout petite, il y a 7 ans. Thorn la voyait toujours comme une fille à protéger, à prendre soin comme le ferai un père et sa fille mais cela, Thorn ne le concevait pas, il ne savait pas quels mots mettre derrière cette relation si fusionnelle. Il ne savait pas non plus ce que la jeune ressentait vis-à-vis de lui à cette époque ou Thorn était encore jeune, ayant à peine obtenu trente ans. Il se revoyait la protéger d’une bande de malfrat sans avoir connaissance de la raison. Il ne pouvait l’expliquer mais en la regardant, il se devait d’agir et il ne regretta jamais son choix. Le scientifique de l’époque l’avait pris sous son aile, l’écoutait, la conseillait prenait soin d’elle. Il se rappelle des repas qui lui préparait avec tout l’affection qu’il avait. Un lien puissant s’était crée entre eux et bien qu’il ne pensât qu’au présent, Thorn savait qu’elle s’approchait pourtant : cette inévitable séparation. Une séparation soudaine et tacite, plus affreuse qu'un divorce, et plus cruelle qu'une mort lente.

« Et bien, j’ai fait comme tu m’as dit, j’ai cherché du travail… »

Alors que Thorn la regardait attentivement, abaissant un peu la tête pour mieux entendre ce qu’elle peinait à dire, Maeline se tendit et détourna son regard du sien.

« …Mais, j’ai rencontré un garçon… »

Thorn écoutait avec inquiétude et dans un silence imposant, car il ne voyait que trop clairement où la discussion allait aboutir. Il voyait de la tristesse et du regret dans ses faits et gestes qui ne pouvaient échapper au regard observateur et pointilleux de l’horloger.

« Je savais au plus profond de moi-même qu’il était mauvais, mais tu sais, je l’aimais très fort. A ses côtés, je pouvais me sentir libre et avait l’impression que le monde nous appartenait, à lui comme à moi. J’étais heureuse. Je pouvais faire n’importe quoi pour lui, et c’est ce que j’ai fait, hélas. »

Thorn resta silencieux un moment avant de répondre d’une voix rauque et raisonnante, comme s’il n’y avait que tous les deux, comme si plus aucun son ne sortait autour d’eux à part la voix de Maeline et Thorn.

« Je suis content de voir que tu as toi aussi été heureuse et amoureuse. »

Il lui releva une mèche de cheveux, comme il avait l’habitude de le faire à l’époque.

« Malgré un amour si pur et profond que le tiens, nous ne sommes pas capables de contrôler les événements à venir, juste profiter du bonheur que les jours nous offrent et malheureusement, tout le monde n’a pas un cœur aussi noble que le tient. »

Il posa ses mains lourdes sur ses épaules et tenta de se pencher pour examiner son regard, il voulait savoir si elle allait bien, si elle s’en était remis et surtout, il voulait savoir ce qu’il s’était passé pour comprendre qui était la cause de tout ce mal qu’elle ressentait. Et d’une ardeur maladroite, il ajouta :

« Maeline, j’espère que cet homme ne t’a fait aucun mal car je m’en voudrais de te regarder souffrir sans pouvoir faire quoique ce soit ! Je ne veux pas qu’il t’arrive du mal et encore moins que quelqu’un te brise le cœur, tu comptes énormément à mes yeux !! »

Thorn s’arrêta brusquement, réalisant qu’il s’était un peu trop emporté, et retira ses mains maladroites des épaules de Maeline.

« Si tu veux m’en parler ou si tu as besoin d’un peu de réconfort… Je suis là… »

Il ne savait plus trop comment se placer, voulait-elle un câlin ? Un peu de réconfort ? Fallait-il changer de discussion ? Ce type de situation n’était pas du tout dans les cordes de l’homme de glace. Heureusement, il avait lu des livres pour comprendre un peu mieux ces situations et réagir comme il se devait, bien que parfois, cela ne fonctionnait pas souvent comme prévu… Il avait essayé d’utiliser ses méthodes pour flatter Hélène, avant qu’ils ne sortent ensemble et depuis, il ne préférait pas y penser.

« Si tu veux, on peut marcher un petit peu et se prendre des crêpes ou un café, histoire de se changer les idées ou juste… comme ça… Mais si tu préfère rester ici pour discuter, cela ne me dérange en aucun cas. »



#8282ff  —  #dd5269
NC
▼ Badges ▼
Maeline Dave
Badges obtenus : badge_14; badge_36
Une conversation ressourcante Sz1g
Messages : 199
Date d'inscription : 30/05/2021

Maeline Dave
Badges obtenus : badge_14; badge_36
Une conversation ressourcante Sz1g
Messages : 199
Date d'inscription : 30/05/2021

Vilaine
Maeline Dave

Une conversation ressourcante Empty Re: Une conversation ressourcante

Mar 18 Juin - 9:48


JJe souris maladroitement et me contente de baisser la tête vers l’avant. Malgré toutes ces années, et même depuis que nous nous sommes quittés auparavant, Thorn pense que je suis toujours aussi droite dans mes bottes. Il serait fortement déçu s’il apprenait celle que je suis devenue.

- Sans doute…

Soudain, et sans que je ne m’en rende vraiment compte,, je sens comme un lourd poid. Ses grandes mains se sont posées sur mes épaules. Oh non, je connais cette attitude mieux que quiconque. Lorsque Thorn fait ça, c’est pour en général vérifier si tout allait bien. C’est comme ça qu’il a réussi par le passé à connaitre absolument tous mes tracas, plongeant son inquiétude dans mon regard émeraude. Il est vrai que la situation me mettait particulièrement mal à l’aise, parce que depuis la prison, je me suis forgée et me suis renfermée sur ces sujets-ci.

« Maeline, j’espère que cet homme ne t’a fait aucun mal car je m’en voudrais de te regarder souffrir sans pouvoir faire quoique ce soit ! Je ne veux pas qu’il t’arrive du mal et encore moins que quelqu’un te brise le cœur, tu comptes énormément à mes yeux !! »

Je rougis et tourne la tête pour ne pas le fixer davantage. Inconsciemment, ses paroles m’ont fait comme un électrochoc dans ma poitrine. Ça me bouleverse de me dire que je comptais en réalité pour quelqu’un pendant toutes ces années alors que je pensais le contraire, surtout venant de Thorn. Il a toujours été le père que je n’ai jamais eu, lui et Marius étaient pour moi ma seule et véritable famille. Je restais de marbre envers lui, pour cacher ce qu’il avait pu percevoir en moi. Je me retiens d’éclater en sanglot bien que l’envie me tente parce qu’il m’avait provoqué, assez pour me déstabiliser.

- Merci, lui répondais-je.

Je le regardais intensément, et remarquais bien que quelque chose n’allait pas. Il me propose de bouger, je me lève donc et le prend par la main pour le guider vers la droite avant de le lâcher. Il est clair que suis quelqu’un qui ne tient jamais en place, ayant toujours la jojotte. Je dois toujours faire quelque chose pour me concentrer car sinon, je finis par me perdre rapidement.

- Je connais un café pas loin, ça te dit qu’on y aille ?

Si je décide de nous y amener, c’est parce qu’il est assez significatif. Je me réfugiais là-bas quand on me pourchasser avant d’aller chez Thorn. Son magasin se trouve à même pas quelques mètres. Malgré les années, je n’ai jamais osé y mettre les pieds parce que je n’étais plus digne de lui.

- Tu as toujours été comme un second père pour moi, tu sais. J’ai l’impression que c’était hier quand tu m’avais engueulé à ma première cuite, ricanais-je.

Nous y arrivons. C’est un café manga, et tout était resté à sa place. Je ne sais pas si c’est le genre de Thorn, les choses kawaii, mais je sais qu’il s'adapte facilement. La serveuse nous salue avec des oreilles de chat avant de nous asseoir. Tout était rose bonbon, dans le cliché parfait du Japon. La carte elle-même était entièrement écrite japonais, j’espère qu’il arrive à comprendre avec les images. Beaucoup d'écrans nous entouraient, avec des musiques d’animés,

Si tu veux, je t’offre quelque chose… Ils font d'excellents Bubble Tea, j’en prendrai un.

Une mascotte en chat s’approche de nous et danse collé à Thorn. Je rigole de bon coeur ne sachant pas à quoi il devrait penser avec toutes ces fantaisies.



Une conversation ressourcante

Feat Thorn Solberg




▼ Badges ▼
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Une conversation ressourcante Empty Re: Une conversation ressourcante

▼ Badges ▼

Réponse rapide